Le puits à cuvelage

 

Le KINDELSBRUNNEN

 

P1030111

 

                       UN PUITS  ANTIQUE A  SOURCE  PETRIFIANTE

 

    Non loin du village au lieu-dit Brühl, près de la forêt communale, inclus dans le site protégé du Conservatoire des espaces naturels de Lorraine, se trouve une source très intéressante au point de vue géologique et historique.

  Cette source qui jaillit à environ un mètre soixante sous terre et libère une eau salée, huileuse, a un coffrage en bois. Elle est considérée comme protohistorique (Le Moigne, 1981) probablement de la période de la Tène finale, environ fin du 2e siècle avant J.-C. D’après René Louis Directeur des Archives de Vézelay, la technique des puits coffrés remonte à l’époque gauloise. Ce fut la tribu des « Mediomatriques » qui occupait notre région.  

  L’archéologue Lingenheld notait dans le « Répertoire archéologique de l’arrondissement de Sarrebourg » : Avant l’ère chrétienne, les environs de Veckersviller étaient habités et ce fameux "Salzbrunnen" était considéré comme un ancien culte de source, contenant de l'eau salée.  On venait de loin puiser de cette eau qui guérissait certains maux.

   Il est bien connu que les celtes pratiquaient le culte de l’eau de source et il est possible que les habitants des environs se rassemblaient autour de cette source pour célèbrer les rites druidiques. Les populations étaient des païens qui s’adonnaient à la religion germanique druidique. Selon les notes du curé Lang, curé de la paroisse et archéologue local passionné, les Celtes érigeaient leurs habitations sur les nombreuses mares qui existaient aux alentours pour se préserver des animaux sauvages.

  Cette source antique, dite pétrifiante, est située dans un terrain marécageux, un peu surélevé ou l’on s’enfonce à chaque pas. L’eau qui s’écoule traverse des  formations  calcaires, dont elle est saturée. En approchant, on aperçoit un puits avec un cuvelage en bois, un imposant tronc de chêne creusé et évidé à un diamètre intérieur de prés de 1 mètre. Une question se pose : ce cuvelage est-il d’origine ou date-t-il de l’époque Romaine ?       

   Il est à noter que cette source dégage une certaine quantité de gaz carbonique et du méthane. Avant de s’épancher au jour, l’eau traverse des zones calcaires qui dissolvent du carbonate de chaux arrivé à l’air. Ainsi, une réaction chimique forme le tuff qui est à la base du terme de la source incrustante.  Le curé Lang note : les Romains utilisaient le tuff calcaire, matériel très léger distillé par cette source pour faire des tuiles.

  Dans le langage populaire, ce puits se nomme aussi « Kindelsbrunnen » puits à bébé. Les enfants, qui désiraient un petit frère ou une petite sœur, enfonçaient un bâton jusqu’au fond du puits et la formation de bulles de gaz qui remontaient à la surface étaient le signe avant coureur d’un heureux évènement dans la famille !!!!!